Left Retourner au magasinage
Commande

Votre panier est vide

Vous pourriez aussi aimer :
De $1200 $3400
Afficher les options

À propos du céleri Tango

Le céleri Tango est un cultivar classique développant des tiges croustillantes et charnues. Peu fibreux et précoce. Germination lente.

Conseils de culture pour le céleri Tango

Famille
Apiacées (Apium graveolens var. dulce)
Nombre de semences
± 100
Cycle de culture
Semis suggéré
Intérieur
Moment suggéré*
fin mars
Température de germination idéale
De 7 à 30℃
Temps de germination
5 à 10 jours
Profondeur du semis
Trois fois la taille de la semence.
Entreposage des semences
Dans un endroit sec à l'abri de la lumière.
Temps de conservation des semences
5 années minimum
Exposition
Soleil
Nombre de jours jusqu'à maturité*
100 jours
Distance entre les plants
25-30 cm
Distance entre les rangs
40 cm
*Le moment suggéré concerne la zone 4b. Pour la zone 5 on peut devancer le moment de 2 semaines et en zone 3 le retarder de 2 semaines. Le nombre de jours indiqué est calculé à partir de la mise en terre au jardin. Cliquez ici pour obtenir votre zone de rusticité ou créez votre calendrier de jardinage avec notre partenaire québécois, lamainverte.ca.

Articles de jardinage en lien avec le céleri Tango

Nos semences de céleri tango sont certifiées biologiques.

Nous utilisons des méthodes naturelles et respectueuses de l'environnement pour cultiver nos plantes, sans aucun usage de pesticides, d'herbicides ou d'engrais chimiques. En choisissant nos semences bio d'céleri tango, vous soutenez une approche responsable au profit de la nature.

Pour en savoir plus :

Les conseils du producteur de semences et auteur

Yves Gagnon

Conditions de culture du céleri

Le céleri est originaire de milieux humides. Il a donc besoin d’un taux d’humidité élevé et constant. De plus, à cause de son origine maritime, le céleri est adapté à des conditions climatiques régulières et ­stables; dans des conditions irrégulières, il perd sa qualité et monte en graines prématurément. Le céleri nécessite un plein ensoleillement. On le cultive de préférence dans une terre organique, profonde et fraîche. On peut toutefois obtenir de bons résultats dans une terre minérale, pourvu qu’elle soit généreusement amendée en compost mûr et que l’irrigation y maintienne un taux d’humidité ­élevé. Le céleri étant une plante exigeante en compost mûr, on amendera un sol minéral avec 2 t de compost mûr aux 100 m2. Si on décèle une carence en bore soit par analyse ou par l’observation de tiges brunes, un symptôme de carence, on ajoutera au sol 100 g de borax aux 100 m2. On peut aussi faire un apport de farine d’algues marines à raison de 1 à 2 kg/100 m2. Un pH entre 5,5 et 7,5 lui convient.

Rotation des cultures du céleri

On cultive le céleri la deuxième année de la rotation, avec les autres légumes feuilles, après la culture de plantes exigeantes en compost jeune.

Compagnonnage du céleri

À cause de ses exigences élevées en eau, le céleri ne peut être associé à un grand nombre d’espèces. Une association avec du céleri-rave et du fenouil bulbeux permet d’octroyer des conditions appropriées à ces 3 espèces friandes de matière Organique et d’humidité. On peut aussi le faire voisiner avec des brassicacées, du poireau ou d’autres légumes feuilles.

Entretien

Le céleri doit être irrigué avant que le sol ne ­s’assèche. On contrôle les plantes adventices par un binage régulier. On peut aussi appliquer un paillis végétal entre les rangs afin de contrôler la compétition et de limiter
l’évaporation. Le paillis permet de blanchir les pieds de céleri. Pour blanchir le céleri, on butte les plants
15 jours avant la récolte.

— Ces précieux conseils ont été rédigés par Yves Gagnon, dans le livre La culture écologique des Plantes Légumières, Les Éditions Colloïdales.