Jardins du Grand-Portage

Bienvenue sur notre site Semences du Portage

Catherine Gagnon-Mackay

Je m’appelle Catherine Gagnon-Mackay et je suis fière de vous annoncer que je prends la relève de la mise en marché des semences de l’entreprise familiale Les Jardins du Grand-Portage, créée en 1980 par Yves Gagnon et Diane Mackay !

C’est dorénavant sur mes jeunes épaules que reposent la mise en ligne d’un site internet interactif ainsi que l’ensachage et l’expédition des semences.

Mon équipe, composée de quatre producteurs locaux et moi-même, vous souhaite de fécondes cultures ainsi que d’abondantes récoltes en culture nature.

Prenez plaisir à découvrir notre site et surtout, n’hésitez pas à communiquer avec moi pour toute question !

7 réponses
  1. Christian Paré
    Christian Paré dit :

    Pouvez-vous m’orienter pour acheter des variétés de fleurs mellifères que je planterais sur mon toit près de mes deux ruches.

  2. Catherine Gagnon-Mackay
    Catherine Gagnon-Mackay dit :

    De façon générale, les abeilles butinent les fleurs sauvages. En campagne, elles aiment le pissenlit, le trèfle.

    Dans les jardins, elle préfèrent les fleurs simples qui ont un seul rang de pétales.

    Voici quelques fleurs qui attirent les abeilles :

    Les asters
    Les coreopsis
    Les cosmos
    Les digitales (bisannuelles)
    Les géraniums
    Les roses trémières
    Les soucis
    Les pavots
    Les roses
    Les tournesols
    Les zinnias

    Pour planter sur votre toit, il faut des fleurs annuelles ou des vivaces qui fleuriront la première année.
    Vous pouvez donc choisir parmi celles-ci :
    pavots annuels, mauves, bourrache, coreopsis, cosmos, soucis, zinnia
    et si vous avez des gros pots des tournesols de couleur.

    Vous pouvez aussi semer densément du sarrasin si votre toit a un côté abrité des grands vents.

    Bonne chance!

  3. Andrée Leveillé
    Andrée Leveillé dit :

    J’ai quelques ruches et les abeilles adorent la bourrache et les fleurs d’origan. J’ai essayé la phacélie il y a quelques années et je n’ai pas remarqué une activité très intense. Peut-être que cet été-là avait été trop pluvieux

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *